Attirer la perle rare dans son entreprise est devenu un vrai parcours du combattant. Proposer un salaire attrayant et rédiger une bonne offre d’emploi ne suffisent plus pour qu’un talent décide de vous rejoindre plutôt que d’aller voir ailleurs. Des enjeux difficiles se jouent également sur le terrain du marketing et du business, les entreprises se bataillent les marchés à coup de campagnes marketing très coûteuses et voient souvent leur taux de marge grapillé par l’inflation et les concurrents.

La stratégie efficace pour sortir du lot ? Reprendre la main en développant une image de marque forte. L’ambassadeur de marque joue un rôle de porte-parole de l’entreprise. C’est un évangéliste de la marque, qui croit aux valeurs et aux services proposés par son organisation. Sa voix porte haut et fort les couleurs et les valeurs de votre entreprise. L’employee advocacy, s’il est bien canalisé, est un levier bien plus puissant qu’une campagne de recrutement ou marketing produits. Cette stratégie passe par le repérage des futurs salariés ambassadeurs.
Comment les repérer, les former et les aider à booster votre communication externe ?

La définition du principe de salarié ambassadeur

Définition employé ambassadeur

Un salarié ambassadeur est une personne qui communique de façon positive et naturelle sur l’organisation dans laquelle il travaille. Il la représente, la construit et défend l’image de l’entreprise qui l’embauche. Il en fait la promotion de manière spontanée pendant ses heures de travail et au-delà.

Vos salariés ambassadeurs sont absolument en phase avec les valeurs de l’entreprise. Une fois rentrés à la maison, ils pourraient continuer d’utiliser les produits de l’entreprise et ne manquent aucune occasion d’en louer la philosophie et la praticité auprès de leur entourage. Par exemple, chez Michel et Augustin, l’entreprise n’est pas une simple marque de biscuits, ce sont les trublions du goût qui prennent soin de la planète !

Faites passer votre communication interne à la vitesse supérieure grâce à Haiilo.

Pourquoi est-ce important d’avoir des salariés ambassadeurs ?

Raison n°1 : améliorer sa visibilité
La visibilité est essentielle pour une entreprise. Plus une marque est exposée et plus de nouvelles personnes seront susceptibles de s’y intéresser, pour y travailler ou pour consommer. Vos salariés ambassadeurs seront des piliers pour porter votre marque bien au-delà des messages publicitaires. Grâce à eux, vous aurez accès à des personnes qui ne prêtent aujourd’hui aucune attention à vos messages marketing.

Raison n°2 : augmenter sa crédibilité
Sur Internet, la confiance entre marque et audience est primordiale. Qui n’a jamais passé plusieurs minutes à regarder en détail chaque avis pour se rassurer avant de passer à l’acte d’achat ? Les internautes auront davantage confiance en une personne physique, avec une photo de profil et quelques informations, plutôt qu’en une marque.
Un exemple du bénéfice du salarié ambassadeur en un chiffre : 83 % des salariés/chercheurs d’emploi sont susceptibles de consulter les évaluations et les notations des entreprises lorsqu’ils décident de postuler. (Source : Glassdoor, 2018)
L’employee advocacy permet une marque employeur forte, l’attraction de nouveaux clients et de nouveaux talents ainsi qu’une communication externe plus efficace.

Salariés chercheurs d'emploi et notation des entreprises

Comment transformer vos collaborateurs en ambassadeurs de votre marque ?

Il est possible de créer un processus pour convertir un employé inactif en salarié ambassadeur de votre entreprise.

Les étapes de transformation d'un employé en ambassadeur

Étape 1 : pour faire le bonheur de vos salariés et les transformer en salariés ambassadeurs, rendez les heureux !
Par exemple, vous pouvez proposer : un open space lumineux, la possibilité de travailler assis sur un canapé, des locaux avec des meubles au design moderne, des équipements pour se reposer ou se changer les idées, de la nourriture et des boissons gratuites, ou, au moins une cantine de qualité, la possibilité de travailler à distance de temps à autre, un intranet moderne de qualité, la possibilité de s’investir dans des projets persos, des facilités pour concilier travail et vie perso (garderie, navette de transport, blanchisserie…)

Étape 2 : créer un sentiment d’appartenance à l’entreprise
Pour que vos collaborateurs deviennent de réels ambassadeurs, il faut veiller à ce qu’ils se sentent imprégnés de l’identité de votre marque et qu’ils partagent les mêmes valeurs. Idée : aligner les objectifs individuels du salarié avec les objectifs de l’entreprise. Par exemple : si l’objectif de l’entreprise est de diminuer son empreinte carbone, l’objectif du salarié peut-être de monter un programme « un produit acheté= un arbre planté ». En tant que salarié, on se sent forcément plus impliqué dans les victoires de la marque en étant investi d’un rôle aligné sur les valeurs de l’entreprise.

Étape 3 : accompagner le collaborateur dans la conception de publications sur les réseaux sociaux
Il est important de transmettre les bonnes pratiques aux salariés ambassadeurs pour qu’ils réalisent des post visibles auprès d’un maximum d’utilisateurs. Pour les inspirer, n’hésitez pas à discuter avec votre équipe des types de contenus qui feront vivre votre marque sur les réseaux. Par exemple, partager un post sur une victoire, un projet, un séminaire réussi. Et surtout, proposez des formations aux réseaux sociaux.

Étape 4 : les inclure dans le processus de recrutement de nouveaux talents
Vous pouvez mettre en place un programme de cooptation pour les encourager à proposer des CV à l’équipe des ressources humaines, et ainsi vous aider pour recruter de nouveaux talents. Selon les profils, ils peuvent même participer au recrutement et donner leur avis et recommandations aux RH.

En valorisant vos collaborateurs et en les chouchoutant, ces derniers auront une envie naturelle de promouvoir votre entreprise auprès de leur sphère de contacts privée.
Mais attention, une stratégie de salarié ambassadeur ne doit jamais s’imposer comme une obligation pour vos salariés. Par conséquent, la mise en place de cette pratique demande un soupçon de psychologie et doit s’accompagner d’une règle d’or : zéro forcing. Le collaborateur qui ne manifeste aucune envie de s’impliquer dans ce type de démarche ne doit en aucun cas y être forcé, sous peine d’obtenir un discours sans aucune authenticité et donc contre productif.

Array ( [0] => 5879 )