Le management transversal consiste à briser le fonctionnement en silos au sein de l’entreprise et de mobiliser et faire coopérer, autour d’un objectif commun, des collaborateurs de plusieurs départements et de différents niveaux hiérarchiques (logistique, ventes, marketing, comptabilité, juridique, financier, DRH, DAF…)
Quels sont ses avantages ? Quelles actions doivent-être mises en place ?

Comment définir le management transversal ?

Le mode de management transversal fait abstraction des liens d’autorité qui lient les personnes. C’est un véritable décloisonnement des services au sein de l’entreprise. Il ne tend donc pas à supprimer tous les niveaux hiérarchiques, mais plutôt à rassembler des collaborateurs de différents profils en vue d’effectuer un travail transverse et d’atteindre les résultats escomptés.

Le management transversal est souvent opposé au management hiérarchique. Une précision s’impose toutefois : il n’induit pas que toute relation hiérarchique est inexistante au sein de l’organisation, comme dans un mode de management horizontal.
Exemple d’un management transverse : un directeur innovation coordonne un projet impliquant les services vente et marketing. Son statut de “directeur” lui confère un pouvoir transverse sur l’ensemble des équipes.

Le management transversal

Le management transversal est un style de management, au même titre que le management hiérarchique ou le management participatif. La particularité du management transversal est de faire travailler ensemble des collaborateurs qui ne le faisaient pas habituellement, afin de partager leurs compétences. Le groupe de travail créé est souvent éphémère. On parle de « task force ».

Le rôle du manager transverse est proche de celui d’un chef d’orchestre. Garant du projet, il doit s’assurer que la communication en interne, la production et le rendu soit à la hauteur des attentes. À cela s’ajoute un style managérial participatif et coopératif : tous les collaborateurs sont intégrés dans les prises de décisions et l’intégralité des process, quels que soient leur fonction, leur niveau de responsabilités et leur domaine d’expertise.
→ À ne pas confondre avec le management horizontal, qui vise quant à lui à réduire, voire supprimer totalement les niveaux hiérarchiques.

Management transversal et horizontal

Quels sont les avantages du management transversal ?

Le management transversal fait tomber les barrières entre les différents services d’une même entreprise et permet un partage des compétences sur un même projet. Ce mode de management favorise l’innovation et la motivation. Des équipes qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble vont créer une nouvelle dynamique, bénéfique pour l’entreprise.

Management transversal, innovation et motivation

Les avantages du management transversal sont nombreux :

  • Les prises de décisions sont plus rapides et pertinentes. L’équipe pluridisciplinaire est à même de tirer profit des synergies collectives pour étudier une problématique sous tous ses angles et prendre les meilleures décisions en conséquence.
  • La communication est transversale, l’information circule plus vite et les échanges sont plus fluides. L’entreprise gagne en réactivité et en agilité.
  • Le partage de connaissances pluridisciplinaires favorise l’efficacité opérationnelle ainsi que le développement des compétences. À travers la diversité des échanges multi-domaines, chacun apprend à son niveau tout en bénéficiant de la connaissance des autres pour son propre enrichissement.

Le management participatif et transversal améliore le bien-être au travail, la motivation, l’engagement et l’adhésion des différents acteurs. Impliqués à parts égales, ils ont une plus grande liberté et sont encouragés à faire preuve d’initiatives. En prenant l’habitude de travailler avec des collègues attachés à d’autres services, ce mode de management agit sur la culture de l’entreprise.

Le management transversal peut donc être un vrai levier de croissance et permettre à l’entreprise d’être plus agile, à condition toutefois d’être déployé efficacement.

Faites passer votre communication interne à la vitesse supérieure grâce à Haiilo.

Comment mettre en place un management transversal ?

Comme on peut le constater, la mise en place d’un management transversal nécessite de repenser intégralement le mode d’organisation du travail, de redéfinir les process et de rompre avec l’ancienne structure de l’entreprise. Le management des équipes doit être repensé.

Mettre en place un management transversal

Voici quelques bonnes pratiques à connaître pour mettre en place un management transversal au sein de son entreprise :

  • Communiquer et vaincre la résistance au changementAvant d’adopter un tel mode de gestion, que ce soit de façon ponctuelle ou pérenne, il est essentiel de bien communiquer avec ses collaborateurs. Il faudra leur expliquer clairement les tenants et aboutissants de cette forme de management et mettre en lumière les bénéfices pour l’entreprise et pour les salariés.
    Il est indispensable d’anticiper les résistances au changement, d’apaiser les craintes pour encourager l’engagement collaborateur.
  • Constituer des équipes transversesLe manager transversal devra ensuite constituer ses équipes transverses. Pour cela, il faut tout d’abord prendre en compte le corps de métier de chacun. Mais il est aussi important de cibler les collaborateurs aux compétences et aux personnalités complémentaires, afin de créer des équipes homogènes et équilibrées.
  • Créer une culture d’entreprise transversePlus qu’un simple mode de gestion, le management transversal est porté par des valeurs fortes, qui doivent se refléter dans la culture de l’entreprise. Pour cela, les mots d’ordre sont l’esprit d’équipe, l’entraide, l’esprit collectif, la communication et l’ouverture d’esprit.

Lancez-vous et prenez rendez-vous dès maintenant

Array ( [0] => 5875 )